Moulla - The Augmented Magician

Moulla - The Augmented Magician

Moulla, Get The Most Out Of College... and Beyond

Mulla is a brilliant and fascinating character who combines his acting talent, magician and scientist to create performances of a new genre: Augmented magic. In his performances, the virtual and the real are interconnected, the impossible becomes possible. He talks about his career, his spirit, his vision of education and creation.

According to him, the education system offers a good framework for nuturing passions and life directions... If only students develop the curiosity to go beyong whats the system offers.

The birth of a scientific magician

I am an "augmented magician", I create illusions by integrating new technologies through performances and interactive installations. At 8 years old, I went to the famous David Copperfield magic show. That was a revelation. Finally, few month after, I received my first magic box.

After my degree, I hesitated to enter a circus school. Finally, I joined ESIEA, an engineering school. I'm glad I used all the engineering skills to do my passion.
I spent 5 years to create illusions with the technology and play them at the occasion of magic shows. Because of this, I knew much more about virtual reality and artificial intelligence than anyone in the school. I created an association to create the illusions with technology in France and around the world ...We were a group of 5 dude.
Even if we were not very present at school, we managed to get higher scores than others.. Because we had developed techniques to learn really fast.

The professionalization of its art

When I was an engineer, I discovered the world of business. I worked with Dassault system, laboratory experiments to test projects between magic and technology. I developed computer models that were completely out of reality. Many artists and creative people fear the business world. I think this is a mistake. An important moment of my life was to create a company. I took the opportuniy to immerse myself in the world of entrepreneurship, when I met Gamgie, an exceptionnal engineer.
"I could have become a classic computer engineer, but I decided to get into the adventure with Mulla. Together, we created a business called, Augmented Magic." he said. Augmented magic was born, the first company to blend magic and the latest technology of augmented reality and real-time 3D, to create illusions.

His advice for students still in college

  • Go beyond Never choose a path by default. You should better ask yourself : "Why do you do what you do ?" This is the magic formula : Understand why you act, and give meaning to your actions. Every student have the responsibility to go beyond what we offer him/her. Good teachers will manage to arose and encourage personal curiosity. But, if they don't, this is your work. "It is the students' responsability to draw on the educational system ressources, to use ressources at their own advantage, take courses aligned with their interests in order to feed their life goals."
  • Learn Self-Discipline The school provides a framework, a discipline, which is necessary to move forward every day. I wouldn't have been able to achieve what I do today without school. There are so many possible distractions.
  • Learn by doing The best way to learn is by doing. The first course I took in my engineering school was a robotic competition. They tell you : "Build it. You have one day."

"Sit down, close your eyes, forget everything around you, forget about pleasing parents and friends, what could you do ?"

What feeds your inspiration ?

My inspirations are all accomplished artists, fictional characters, scientists ... (David Copperfield, Einstein, Tesla, Candide, manga, James Thierrée, Victoria Chaplin, who creates crazy shows that I absolutely love.) Also, I admire Eric Blouet, who organizes immersive clowns training. His trainings have the ability to awake true feelings and energy from inside of you. I am also inspired by people with ability to bring people together with an explosive energy, just like my friend Claire, a passionate burlesque artist, who has gathered a lot of people around her burlesque cabaret in Paris.

What is your typical state of mind ?

I always feel that nothing is impossible ... so i often find myself in complex problems to solve as I tend to underestimate the complexity :)

Interview written by Diane Lenne, le 21/05/2015


French Version below

Moulla est un personnage brillant et fascinant qui combine ses talents de comédien, magicien et scientifique pour créer des spectacles d’un genre nouveau : la magie augmentée. Dans ses spectacles, le virtuel et le réel sont interconnectés, l’impossible devient possible. Il nous parle de son parcours, de son état d’esprit, sa vision de l’éducation et de la création. Entrez dans son univers.

La naissance d’un magicien scientifique

Je suis un magicien shooté au clown. Je crée des illusions en intégrant des nouvelles technologies à travers des spectacles et des installations interactives.

Quand j'étais petit, je démontais mes jouets électroniques. Je me souviens de ma très forte émotion quand j’ai vu des effets spéciaux dans les films, j’étais émerveillée de voir des personnes qui s'envolaient. La révélation a été ma rencontre avec le magicien David Coperfield, quand je suis allée assister à son spectacle, à l’âge de 8 ans. Et enfin, j’ai reçu ma première boite de magie.

Après mon bac, j'ai hésité à faire une école du cirque. Finalement, j’ai rejoins l’ESIEA, une école d’ingénieur. J'ai passé 5 ans à utiliser mes cours d'ingénieurs pour créer des illusions avec la technologie et à les jouer dans des spectacles de magie. Ce qui m'a amené à aller beaucoup plus loin dans la réalité virtuelle et l'intelligence artificielle que n'importe qui dans l'école. J'ai crée une association pour que nous puissions tourner des spectacles d’illusions avec la technologie en France puis dans le monde entier … Nous étions un petit groupe de 5, nous avions développé des techniques pour apprendre super vite. Nous arrivions à obtenir des scores plus élevés que les autres. Je suis content d'avoir utilisé toutes les compétences d'ingénieur pour en faire mon métier.

La professionnalisation de son art

Quand j'étais ingénieur, j'ai découvert le monde de l'entreprise. J’ai travaillé à Dassault system, au laboratoire d'expérimentations pour tester des projets entre magie et technologie. Il y avait des modèles d'informatiques qui étaient complètement éloignés de la réalité.

Beaucoup d’artistes, et de créatifs, se coupent du monde du business. Je pense que c’est une erreur. Un moment important dans ma vie a été de créer une boite. Je me suis immergé dans le monde de l’entreprenariat, pour finalement rencontrer un ingénieur de génie, Gamgie et créer l’entreprise Augmented Magic. "J'aurais pu devenir un ingénieur en informatique classique, mais j'ai préféré me lancer dans l'aventure avec Moulla". La magie augmentée, c'est le mélange subtil de la magie et de ses illusions aux dernières technologies de la réalité augmentée et à la 3D temps réel.

Son vécu et son état d'esprit par rapport à son éducation

Il ne faut jamais choisir une filiale par défaut. Il faut toujours toujours se demander pourquoi on fait ce qu’on fait ? C’est la formule : Comprendre pourquoi tu agis, donner du sens à tes actions. Chaque écolier, étudiant a la responsabilité de s'intéresser au-delà des sujets qu’on lui présente. Je dirais aussi :”A toi de tirer profit des belles choses du système éducatif”. C’est donc à chacun d’utiliser l’école/l’université à son avantage, pour prendre ce qui t’intéresse et pour ainsi nourrir son objectif. Par exemple, avoir l’initiative d’aller voir à quoi sert Pythagore dans la réalité. Bien sûr, les bons pédagogues seront ceux qui encourageront cette curiosité personnelle.

L’école apporte un cadre, une discipline, c’est important d’y aller tous les jours. Je n'aurais pas pu m'en passer. Il y a tellement de possibilités de distractions.

La meilleure façon d’apprendre est par le faire. Le premier cours que j’ai suivi dans mon école d'ingénieur était un concours de robotique. On ne te balançait pas de théorie, on te disait : construis-le.

Pour aider les jeunes à trouver leur voie, je leur conseillerais de s'asseoir, fermer les yeux, oublier tout ce qui existe, oublier le regard des autres en se concentrant sur ce qu'ils pourrait faire.

Ses inspirateurs

J’ai eu beaucoup d’inspirateurs. Ils sont des artistes accomplis, des personnages fictifs, des scientifiques … David Coperfield, David blaine, Einstein, Tesla, Monkey D Luffy, le Candide du manga philsophique, James Thiérrée, Victoria Chaplin, crée des spectacles complètement dingues, ceux que je préfère au monde.
Je suis aussi admirative de Eric Blouet, qui organise des stages en immersion de clown. Il réveille les sentiments purs qui viennent, des énergies et sensations en toi qui viennent, qu'il faut utiliser. Ou encore des amis qui ont une capacité à rassembler les gens avec une énergie complètement explosive. Je pense à Claire, de son nom de scène Salvia Badtripes, passionnée par le burlesque, qui a crée un cabaret burlesque à Paris.

Les questions qu’il aime poser

Bois-tu de l’alcool? As-tu déja pris des drogues ? Je trouve que c'est débile, c'est pourrir son corps, perdre de l'argent. On peut avoir les mêmes effets sans en prendre. Nous avons tous cette folie naturellement en nous, il faut juste la faire sortir de soi...

Son état d’esprit

Il n’y a rien que je trouve impossible… mais du coup, j'ai souvent tendance à sous-estimer la complexité :)

Interview récoltée par Diane Lenne, le 21/05/2015